1. La communication

1. Notions de base de la communication

a. Qu’est-ce qui distingue information et communication ?

Information : Une donnée, une connaissance, elle prend une signification pour l’individu au travers d’une communication,

Communication : processus interactif de construction du sens. Transmission d’un message à une ou plusieurs personnes qui en accusent réception.

L’information peut devenir de la communication au travers de phénomènes d’expression et d’influence.

Mais la communication peut n’avoir d’autre objet réel que la construction et l’entretien d’une relation.

 

b. Quelles sont les composantes de la communication ?

Communiquer = transmettre un message informatif et mettre en commun des significations.

Acteurs : émetteur, récepteur ;

Message : information, nouvelle transmise ;

Canal : voie par laquelle transite l’information (oral, écrit, audiovisuel, électronique …) ;

Contexte : circonstance, situation globale où se situe un événement (physique, situationnel, relationnel, psychologique, social, culturel) ;

Stratégie : art de coordonner des actions, de manœuvrer habilement pour atteindre un but (d’évitement, de séduction, de pouvoir …) ;

Sens : raison d’être, signification.

 

c.  Quels sont les trois types de communication ?

Interpersonnelle (échange entre 2 personnes) ;

De groupe (plusieurs personnes ou 1 personne et 1 groupe) ;

De masse (publicité, journal télévisé, communication institutionnelle …).

 

d. Quels sont les enjeux de la communication ?

Informatif, relationnel, identitaire, d’influence.

 

2. La communication interpersonnelle

        2.1 Construction du sens

 

a.  Qu’est-ce que la communication non-verbale ?

Apparence, posture, gestes, attitudes, regards, mimiques, débit de parole, ton de la voix, silences …

b. Quelles sont les composantes de la communication verbale ?

Vocabulaire, syntaxe, registre de langue

c.  En quoi la communication verbale et non-verbale contribue-t-elle à la construction du sens ?

Les acteurs interprètent l’ensemble des signes verbaux et non verbaux. Tous contribuent au partage des significations, à la construction du sens.

d. Quels sont les éléments qui favorisent la construction du sens entre les acteurs d’une communication ?

L’écoute (être attentif) et l’empathie (essayer de comprendre l’autre, se mettre à sa place pour percevoir ce qu’il ressent).

 

        2.2 Expression de l’identité des acteurs

a.  Quelles sont les composantes de l’identité d’un individu ?

– Comportement ;

– Valeurs ;

– Attitude ;

– Représentations mentales ;

– Culture ;

– Personnalité.

b.  En quoi l’identité d’un individu influe-t-elle sur la communication ?

La communication interpersonnelle présente des enjeux relationnels, d’influence, informatifs et identitaires. Elle est non seulement le reflet de notre identité mais contribue aussi à sa construction.

 

        2.3 Rôle des normes de communication

(Définition d’une norme à revoir)

a.  Qu’est-ce qu’un rituel ?

Ensemble de comportements codifiés, règles et habitudes fixés par la tradition (salutation, séparation, remerciement, présentation …)

b. Qu’est-ce qu’un code de communication ?

Ensemble de signes dont la signification est partagée par une communauté.

c.  Les rituels et codes sont-ils universels quelle que soit la situation ?

Ils peuvent évoluer dans le temps, être différents d’un groupe social à un autre, d’un contexte à un autre, d’une culture à une autre.

d. Pourquoi est-il indispensable de connaître les normes de communication de son interlocuteur ?

La méconnaissance ou la non prise en compte de ces normes peut générer des conflits. L’individu ne respectant pas ces règles sera considéré comme ayant un comportement « déviant » par le groupe (il perturbe les repères de communication du groupe).

 

        2.4 Importance du contexte sur la communication

a.  Quelles sont les composantes du contexte spatio-temporel et du contexte relationnel ?

Territoire, espace, distance (intime, personnelle, sociale, publique) ;

– Facteur temps ;

– Caractéristiques personnelles (statut, rôle, place, personnalité, sentiments)

 

        2.5 Ressorts de l’influence

a. À quoi sert l’influence dans la communication ?

À partager du sens, à convaincre par le biais de stratégies conscientes ou inconscientes (rapport de pouvoir, de séduction).

b. Quels sont les ressorts de l’influence ?

Argumentation logique ;

Appel à l’affectif et à l’émotionnel ;

Appel à un sentiment d’appartenance.

c. En quoi une influence peut-elle être manipulatrice ?

L’influence à outrance peut mener à la manipulation c’est-à-dire l’influence d’un individu sans règle morale, à partir d’arguments non objectifs, en privilégiant son intérêt personnel.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :